Nettoyage de l’oreille

6 août 2020 - Benoit Audition

Pour préserver l’intégrité du tympan, le nettoyage du conduit auditif obéit à certaines règles. Il y a quelques gestes à faire avec précaution pour bien nettoyer ses oreilles .

Tout d’abord il faut savoir que le cérumen, mélange de corps gras, de minéraux naturellement produits par des glandes situées au premier tiers du conduit auditif, est utile : il lubrifie le conduit, le protège et le débarrasse de ses impuretés, puis il est censé s’évacuer de lui-même sans aucune aide extérieure. On peut parler de système autonettoyant qui laisse parfois des miettes de cire disgracieuses. On les retire selon son propre rythme de sécrétion de cérumen, mais pas plus d’une fois par semaine.

On doit se contenter d’éliminer le cérumen qui sort spontanément du conduit auditif externe et non « aller le chercher » en profondeur dans le conduit.

Nettoyage de l’oreille pour l’enfant

Pour nettoyer les oreilles d’un enfant, il faut balayer l’excédent de cérumen avec un mouchoir en papier et le petit doigt, par un mouvement de l’intérieur vers l’extérieur et en se limitant au pavillon et à la conque (la partie en forme de coquillage où débute le conduit).

Le conduit des enfants est court et rectiligne ; le tympan, une fine membrane ultra-fragile, est très exposé. On oublie donc tous les bâtonnets d’oreille, même spécial bébé, qui peuvent emporter le cérumen dans le mauvais sens. Ils risquent de le pousser plus loin vers le tympan où il n’a alors plus aucune chance de sortir spontanément.

Nettoyage de l’oreille pour l’adulte

Pour les adultes idéalement, on procède de la même façon que pour les enfants. Le coton tige est fortement déconseillé.

En cas de grosse “production” de cérumen : il est préconisé de vaporiser un spray (vendu en pharmacie ou dans les centres de correction auditive) qui envoie au fond du conduit des gouttelettes de tensio-actifs. Ceux-ci fragmentent et solubilisent les amas de cérumen, favorisant leur élimination physiologique. Il est conseillé de renouveler l’opération trois ou quatre soirs consécutifs de temps en temps. Toutefois en cas de tympan percé ce genre d’opération est déconseillée.

Même si un nettoyage d’oreille est souvent considéré comme un geste facile et sans risque, il peut être difficile et entraîner des blessures parfois non négligeables comme une lacération de la peau du conduit auditif externe voire une perforation du tympan.

Si une gêne persiste, une sensation d’oreille bouchée , une douleur, il est impératif de consulter le plus rapidement possible un ORL.