Maladie de Ménière

2 octobre 2020 - Benoit Audition

L’origine de la maladie de Ménière serait une quantité excessive du liquide normalement présent dans l’oreille interne. Le liquide présent dans l’oreille est contenu dans une petite structure en forme de poche appelée « sac endolymphatique ». Ce liquide est sécrété et réabsorbé en permanence, maintenant une quantité constante. Un excès de liquide est provoqué par une augmentation de la production de liquide dans l’oreille interne ou par une diminution de sa réabsorption. La raison de ces déséquilibres n’est pas connue. La maladie affecte généralement des personnes âgées entre 20 et 50 ans.

Quels sont les symptômes de la Maladie de Ménière ? 

Les symptômes comprennent des crises soudaines (aigües) de vertiges invalidants sévères, de nausées et de vomissements. Lors des vertiges, le sujet a l’impression que lui-même ou les choses autour de lui, ou parfois les deux en même temps se déplacent ou tournent. La plupart des personnes nomment cette sensation désagréable « étourdissement ».

Ces symptômes durent généralement de 1 à 6 heures, mais peuvent (rarement) durer jusqu’à 24 heures. Avant et pendant une crise, les personnes peuvent avoir une sensation de plénitude ou de pression dans l’oreille touchée. L’audition de l’oreille affectée tend à être fluctuante, mais s’aggrave progressivement au fil des années. Les acouphènes que certaines personnes décrivent comme un « bourdonnement dans l’oreille », peuvent être constants ou intermittents, et peuvent s’aggraver avant, pendant ou après une crise de vertige. La perte auditive et les acouphènes n’affectent généralement qu’une seule oreille, et cette perte auditive est généralement plus importante dans les basses fréquences.

Les médecins suspectent une maladie de Ménière lorsque les personnes présentent les symptômes typiques de vertige avec des acouphènes et une perte auditive dans une oreille. Le vertige n’est pas déclenché par des changements de la position du corps, contrairement au vertige positionnel paroxystique.

Les médecins réalisent généralement des tests auditifs et parfois une IRM avec injection de gadolinium (produit de contraste) à la recherche d’autres causes.

Il n’existe aucun moyen éprouvé de stopper la perte auditive. La plupart des personnes subissent une perte auditive modérée à sévère de l’oreille touchée dans les 10 à 15 années qui suivent.

Dès l’apparition des premiers symptômes, il est conseillé de prendre rendez-vous avec un médecin généraliste ou un ORL.